Eglise de ChambonInauguration des travaux dans l'église de Chambon

Ces derniers travaux qui ont duré quelque huit mois méritaient une inauguration solennelle. Ce fut fait ce samedi 9 février. Le maire et son conseil accueillaient élus départementaux, sénateur, député, conseiller départemental, président de communauté de communes et sous-préfet ainsi que d’autres élus et une importante participation de fidèles de Chambon et de la nouvelle paroisse Saint André Hubert Fourney, qui depuis 1971, en la personne du P. Moreau curé de La Roche Posay, accueille en son sein la vie paroissiale locale.

Une cérémonie religieuse a marqué cette inauguration avec deux officiants, le P. Michel Chambragne, prêtre responsable de la paroisse nouvelle et le P. Christophe Raimbault, vicaire général du diocèse de Tours qui a fondé ses paroles dans son homélie sur la personnalité de Saint Paul et son message d’accueil et de création de lien au sein des premières communautés.
Il n’y avait pas eu de cérémonie si officielle depuis l’installation de l’autel nouveau « face au peuple » créé par Paule Richon et Jacques Walter et la réinstallation dans la nef de la statue en bois polychrome de Saint Paul, avant le départ du dernier prêtre résidant, le P. Bideau, en 1969.
Dans son environnement nouveau créé depuis quelques années, l’église Saint Paul, au demeurant inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques demeure tout autant un signal de l’histoire religieuse locale et un édifice public modeste mais cependant remarquable de la vie et du patrimoine architectural de Chambon.

Histoire de l'église de Chambon

L’église paroissiale de Chambon a son histoire singulière comme toutes les églises qui, au fil des siècles, des cultes et des fréquentations des fidèles, offrent leurs architectures portant haut leur beauté initiale et aussi comme des stigmates, les heurts et malheurs du temps que seules les bonnes volontés et les générosités peuvent pallier. L’église

Saint Paul de Chambon, d’abord construite au 12ème, alors romane de type poitevin, fut rénovée ou plutôt quasi totalement transformée au 16ème siècle, dans un style plutôt néo-gothique, après que l’autre église ou chapelle locale, Saint Crépin-Saint Crépinien ait été frappée d’interdit de culte à la suite de l’affaire de Jacques de Mallemouche, affaire qui a transmis aux siècles suivants dont nous sommes, la marque d’une histoire singulière. Devenue - quand ?- église Saint Paul, elle porte ainsi le signe d’un attachement aux fondements du christianisme.
Elle fut, à la fin du 19ème siècle, rénovée dans le goût du temps, par des travaux de plâtrage des murs intérieurs puis bénéficia, au début du 20ème siècle, de travaux de consolidation de la charpente de la nef, par des artisans locaux.
La rénovation contemporaine a commencé dans les années 1980 par des réfections d’appuis sur la façade et le pavage du parvis, suivis en 1998 par une première tranche de travaux de réfection des verrières gothiques et de remplacement des vitraux, coté ouest.
La nouvelle municipalité a poursuivi ces travaux par la restauration des verrières et le remplacement des vitraux, côté est, cette fois, ainsi que la réfection partielle de la verrière néogothique du chevet. Pendant le travail d’installation des vitraux, une correction a été opérée dans le vitrail du chevet datant des années 1840, la flamme symbolisant l’Esprit, indûment placée au dessus de la figure de Paul, a été replacée au centre du vitrail dans la suite verticale entre le Père et le Fils.

Bernard Courcoul (Maire honoraire de Chambon)

JÉSUS EST LUMIÈRE DANS NOS VIES.

En cliquant sur ce lien, vous pourrez découvrir notre vidéo « Jésus est lumière dans nos vies ». Elle rappellera combien l’action de l’Église est précieuse, et vous inspirera plusieurs moyens de l’aider à l’accomplir chaque jour.

 

Blog Pastoral

La semaine aux 3 vallées

horaires des messes