Nouvelle étape du Synode Diocésain

Le diocèse de Poitiers réunit pendant deux jours, les 3 et 4 février, 450 délégués de la Vienne et des Deux-Sèvres, dans l’enceinte du lycée Isaac-de-l’Étoile. Il s’agit de la première réunion générale depuis que l’archevêque Pascal Wintzer a convoqué l’assemblée synodale, en janvier 2017, pour inviter les catholiques du diocèse à réfléchir ensemble à ce thème :

« Avec les générations nouvelles, vivre l’Évangile ». Le thème ne tombe pas du ciel, l’Église est confrontée à un renouvellement de son public et de ses pratiques, et veut« répondre à leurs attentes avec souplesse », explique le père Julien Dupont : « On n’est plus sur le schéma d’une Église fermée sur elle-même et ses traditions, mais sur une Église universelle. »

« Cette étape de la réflexion intervient après neuf mois de consultations des habitants des deux départements, dans les paroisses, dans les établissements scolaires, dans les communautés religieuses, explique Éric Boone, l’un des laïcs de l’équipe des secrétaires généraux du synode. Nous avons pu recueillir et classer quelque 5.000 contributions, dont 75 % émanent de personnes âgées de moins de 60 ans, et qui nous servent de base à la discussion aujourd’hui. »

Des ces paroles reçues, nous retenons particulièrement trois axes qui sont autant d'appels pour la vie diocésaine et qui constituent les trois chapitres de ces Actes :

* Au cœur d'un monde souvent considéré comme difficile et plein d'embûches, retentit un appel à la fraternité. Il s'agit de
1- vivre la fraternité qui témoigne de l'Évangile.
* Beaucoup de nos contemporains attachent de l'importance à la célébration des événements et des étapes de leur vie. C'est là que se vit une grande solidarité entre les générations, qu'émerge du neuf en fidélité à leur histoire. Cela donne de la joie et nourrit l'espérance. Il s'agit de
2- recevoir la joie de Dieu et de la célébrer ensemble.
* Dans un monde de grande mobilité, un monde rapide dans lequel les appartenances sont multiples, les espaces de rencontres et d'échanges sont rares. Pour l'Église, il s'agit de
3- former une Église de la rencontre et du partage.

 

Ces trois axes tracent un itinéraire qui, partant de l'importance de la famille, dite et redite tout au long des consultations, nous ouvre à l'importance de chercher, en Église, une qualité de relation et une bienveillance proches d'une vie familiale heureuse. Il s'agit de recevoir l'autre comme une sœur, un frère que Dieu donne à aimer (chap I).
Appelés, du cœur de notre foi, à vivre cette grande fraternité humaine, nous ne pourrons que nous redire l'urgence d'accueillir et d'accompagner tous ceux qui s'adressent à l'Église pour, avec eux, recevoir la joie de Dieu (chap. II) et former son peuple appelé, vivant de la rencontre et du partage (chap. III).

 

 

Blog Pastoral

La semaine aux 3 vallées

horaires des messes