LA VIE DES ENFANTS AU KT

Le kt, c'est la joie de se retrouver, de raconter, de parler, de prier en secret, et continuer à apprendre à connaître Jésus.

On se trouve une place,  près de la copine,  du copain, il y a ceux qui parlent et restent  debout, ceux qui cherchent un endroit où se mettre, ceux qui regardent et attendent que tout le monde soit assis.

Enfin, on commence par se demander si nous allons bien, il y a toujours quelque chose à se dire.

Mais on doit prendre le livre et il y a des '' bof '' des ''on en est où '' Il y a ceux qui attendent en « gribouillant »  le livre, ceux qui regardent... avec le regard curieux,  le regard étonné, le regard lointain !!!,

Et qui va lire? « Moi, moi »' et ' « non pas moi » et des silences toujours la tête dans le livre.

Mais tout le monde va lire, on suit, on attend son tour, chacun va lire à sa façon, avec joie même celui qui a dit non.

C'est le moment de la pause,  les garçons sortent très vite, les filles reprennent leurs conversations en sortant doucement,  dans la cour : d'un coté les filles chuchotent et plus loin les garçons courent, se rassemblent par petits groupes et ceux qui passent par ci par là  pour savoir , pour entendre un mot... ou un secret peut être.

A la pause il y a des rires, des cris, des chuchotements.

Nous partons pour l'église, on entre sans oublier de mettre la main dans l'eau bénite avant le signe de croix, nous allons dans notre petit coin prière, près de la petite lumière ; toujours à la même place, alors nous aussi on se met à la même place !!

On dit « Notre père » une prière pour « Marie » puis notre prière, au fond de notre cœur en silence. Il y a ceux qui prient, ceux qui pensent, ceux qui regardent les autres et ceux qui regardent l'église comme pour la première fois, chacun sa façon de prier !! Et on sort avec des sourires et des chuchotements.

De retour a la salle on reprend notre livre,  vient le moment des discussions,  des questions, des moments de partage sur notre rencontre et c'est déjà l'heure, on range les livres, très vite ou doucement.

On se quitte, au revoir, un bisous , un signe, ou rien, chacun sa façon de dire au revoir.

Parfois il en reste un ou une,  pour une question qui trotte dans sa tête depuis le début de la rencontre peut-être !!! Une question mais on attend d'être seule avec les grands,  et c'est le sourire, le sourire de cette rencontre, et pour un sourire on se dit : C'est une joie de faire le kt !

Roselyne VEYRIERAS et Valérie CARTIER

Quelques réflexions et questions 

 

Ces quatre années sont passées très vite. C'est la Profession de foi qui est difficile :

La peur de passer devant tout le monde à l'église nous stresse, la foule, le prêtre, ce que nous avons à dire, mais on est heureux de voir ou de revoir la famille, de se retrouver tous ensemble.

Le kt c'est agréable, agréable de se retrouver, de parler de tout, de notre vie ensemble, de notre religion, des autres, de parler.

Ce que nous aimons moins a la messe c'est l'homélie à la messe; trop long.

Difficile de comprendre la violence, la tristesse dans le monde, pourquoi Dieu Pardonne-t-il  aux gens qui font du mal !!!

Pourquoi vous ne passez pas nous voir au kt ?

On aimerait inventer notre prière pour la messe et la lire pour la messe des familles.

Nos enfants iront au kt comme nous, comme en ce moment

Psaume des enfants 

R/ Il est bon ;  seigneur ;

de chanter  pour toi !

Qu'il est bon de remercier le seigneur ;

de chanter  pour ton nom , Dieu très haut ;

de crier dès le matin que tu m'aime

ton amitié dans notre tristesse.

Le gentil grandira comme un palmier ;

il pousseras comme un cèdre du liban ;

guidé vers la porte du seigneur

il grandira dans la maison de notre Dieu

Il vieillit ; il nous donne encore des fruits

il garde sa sève et sa couleur

pour crier que le seigneur est vrai

et qu'en Dieu ; rien n'est faut.

L'oisillon

C'est moi l'oisillon endormi dans le nid..

Je suis bien, le nid est doux...

Avoir chaud, être nourri,

C'est la seule pensée de ma vie

Tout doux, tout doux...

C'est moi l'oisillon endormi dans le nid...

Je mange, je dévore,

Je grossis, je grandis

Je prends ma place dans le nid,

Il est temps de mettre le nez dehors...

C'est moi l'oisillon qui regarde la vie...

La terre est en bas, tout en bas,

Et moi, je suis si haut, trop haut...

Mais je suis aussi gros, trop gros

Pour ce petit nid plus très en état.

C'est moi l'oisillon qui regarde la vie...

Alors j'inspire, je ferme les yeux

Et je plonge dans l'immensité...

C'est moi l'oisillon qui a choisi la vie...

 

La semaine aux 3 vallées

horaires des messes